mercredi 17 décembre 2008

Dernier ligne droite de l'année

aie! comment ça?

c'est décembre?... le mois du turrón ,des decos coûteuses mais tellement jolies, le presque huitième mois pour mon dernier ventre de vie? déjà? ... et pourtant nous ne sommes pas en retard pour préparer la petite fête aux enfants.... le sapin est sortie du garage il y à dix jours , les enfants l'on remplie des sujets vintage et d'autres plus contemporains , il est tout sauf minimaliste cette année.







La dernier guirlande pailleté or de trois mètres de long pose allègrement dans un défile de gondolements sur la poutre du salon, la cheminé a pris du service hier dans la journée avec une enflammée qui nous a fumé pour les trois jours a venir,on a faillie mettre le chien dedans mais on c'est dit que c'était quand même mieux des châtaignes a sa place, et puis ça aurait enfumé encore plus la maison.

Les cadeaux sont presque prêts, au moins pour le plus petit, le père rouge a bien trouvé la cachette, par contre pour ma grande miss, je prie pour que la commande internet passé dans un célèbre site qui se dit très a la page, soit aussi très a l'heure pour son paquet " commande passé : le 30 novembre quand même!", pour elle plus de jouets plastiques et autres poupées .. .:THE SON est passé maître dans sa demande, avec Cds divers et poste ultra plat pour sa future chambre d'ado, et puis une petite surprise* de ma part faite avec beaucoup d'amouuuuurr!




voilà..il reste qu'a penser un peu au menu de Noël en famille , et celui de la vielle ou nous serons cette année que nous..sans les beaux parents trop vexes pour une demande de leur fis a aller dormir chez eux, en septembre... je vais finir pour ré-aimer les fêtes de fin d'année!






* si vous voulez la voir, c'est par ici!

vendredi 28 novembre 2008

Les jours se suivent et se ressemblent , ... ou pas.

Une vague de grand solitude semble faire office dans ma toile, par fois je me dis que je vais fermer boutique et continuer la vie sur le pieds et non sur le clavier et d'autres j'envie de continuer a tapoter.

Je suis pleine de six mois et j'ai commencé le septième avec un ventre bien plus gros que mes précédents pour tant on dit qu'un plus petit bébé s'annonce, je rigole sous cape de leur pronostiques, qui me donnait un Vivi mastodonte a la naissance et que finalement fut un bébé avec un poids dans la "norme" à l'égal que sa sœur. Il gigote ce bébé...

et moi je vois plus mes orteils en position debout.

... il gigote mais j'arrive pas a dire si je touche une tête a droite ou des fesses, on verra bien à l'arrivée, j'écris pour lui/elle dans un jolie cahier.

Les enfants se disputent pour des frittes et ma patiente prend des limites de sardine emboîté ...uf! restons zen's! je me demande si un troisième va calmer la situation ou une voix de plus s'élèvera dans les airs pour prendre exemple de sa fratrie et piquer a son tour dans l'assiette du voisin.

Par la suite, j'ai mis en place un panneaux a croix qui semble bien marcher: une croix
= une bêtise,gros mot ou bagarre, au bout de dix symboles croisés en encre = punition, ça va de privation jeux vidéo " le préfère de vivi"( et oui je touche là ou ça fait mal) , privation de Msn pour Missdidi, par exemple.

Bordel!

Vivi à déjà six croix


Je vous rassure, nous aussi on est concerné.
Dr. H a une e moi deux ...la faute a un... : Merde! échappe pendant le repas..parce que le chien mordillait un mollet au lieu de ses croquettes!

Je vous rassure encore...ma méthode va aussi en sens inversé; c'est a dire: une journée petite maison de la prairie, sans gros mots et sans disputes, et avec des bonus ( la grande ramasse un quart de sa chambre) le petit dix objets a roulettes dissémines dans le salon.. ) et c'est une croix en moins.


Même le chien a des croix mais je doute qu'il accepte sa punition: ( va vite: ranger ta gamelle! toi!!)

lundi 17 novembre 2008

Et sinon...

Tubes sur la table,mélange de couleurs, doigts remplies et coloriages...voici nos après école quotidiennes



vendredi 14 novembre 2008

Tout comme sa mère


Elle à 11 ans, 3 mois et 14 jours, et tout comme moi il y a bien fort longtemps et presque au même âge, vient de passer l'étape " j'ai arrête de faire fillette, je suis une femme", j'ai hésité entre me mettre a pleurer, rire ou me déguiser avec une jupe en paille et masque similaire pour mettre le feu au milieu du salon et danser autour en guise de commencement au rite initiatique des protections hygiéniques de sa vie de femme.



Pure! ma princesse a ses règles!




J'aurais préfère qu'elle hérite pas de ma précocité dans le thème et qu'elle garde un pas encore dans le monde de l'enfance, mais tout laissé présager leur venue proche; les hauts rebondies, la couverture de l'intimité, les boutons sur son visage , son intérêts soudain pour les garçons et msn, non, elle plus un enfant.... même pas un prè-ado! elle est bien et belle un ado!

au secours!




jeudi 13 novembre 2008

Tag bagatelle


Le premier du mois ma douce copine aux oreilles pointus et a la verbe adroite, m'avait cité dans sa liste de filles avec blog pour participer a ce petit exercice qui me permet de vous faire part de six petites choses concernant ma vie.

Uno: J'aime pas beaucoup me répéter, dire les choses une et autre fois jusqu'à que mort s'en suive quelqu'un écoute ma prière. Exemple typique: - peut tu ramasser tes chaussettes stp?

....................?..............................

suivie d'un pharamineux silence, ça va une fois, deux, voire trois, après je me muette et j'exécute moi même, un tantinet énerve, puisque si c'est pas moi qui à mis les dites chaussettes par terre au milieu de la chambre... bien en vue...je vois pas pourquoi..est que ce moi qui dois les empoigner? ..... et pourtant ...


Dos:Quand je peint dans mon atelier que sert aussi de salle a manger et de salle de jeux soit dit en passant, j'oublie tout, pour preuve; plusieurs casseroles brûles avec le fond d'un hypothétique riz.


Trés:J'ai pris une pointure de pied après chaque accouchement, heureusement que je m'arrête a trois; 41/42 c'est difficile a trouver dans le commerce.

Quatro:J'ai des envies de remake perso du film massacre a la tronçonneuse version mère politique chaque fois qu'elle ouvre sa bouche ( c'est vraiment pas bien...surtout que j'ai même pas de tronçonneuse...)

Cinq: Parlant de sang, je suis un peu hameatophobie/que ( donc..jamais numéro quatro sera possible), il y à plus d'once ans j'ai nettoyé un couteau a dents avec mon index gauche, coupant ainsi non seulement les couches de tissus successives, mais aussi le nerf,certains muscles érecteurs du poil,la veine et l'artère; la quelle se mise à cracher du sang avec force et pression et moi au début de la coupe j'ai rien fait de mieux que commencer un stage de danse contemporaine au milieu de la cuisine, giclant ainsi meubles mélanines immaculés de blanc , éclaboussant carrelages et fenêtre de taches écarlates, pour finir de coincer mon doigt entre mes jambes pour y couper l'arrivée de sang , je vous laisse imaginer la tête de mon mari quand il est rentré dans la cuisine et celle des infirmiers qui m'ont vu arriver les jambes ensanglantés . - Vite!vite un brancard..elle fait une hémorragie interne!!!....mais non...j'ai coupé un doigt!


Seis: J'aime le numéro six, parce que Missdidi est née un 16, que Vivi est née un 6 à 18.heures (donc 6) et que moi je suis née un 13 (hum...! rien a voir..par contre mon année est 1971!!! donc....si on prend le 7 et on enlève 1...ça fait? ça fait? 6...oui...je sais il y à que moi pour trouver de trucs comme ça! bref..j'aime bien le six



Qui veut prend le tag ;-) suis généreuse!

lundi 3 novembre 2008

Intimité de géstation



D'abord c'est une petite princesse qui c'est battue pour rester là avec un coup de main en position allongé pendant de mois de ma part, puis, le deuxième voulue est parti avant que je me fasse à l'idée que j'avais un mini bébé en formation dans mon utérus..avant cet attachement intime mère-bébé, au début j'étais triste bien sur, et passer pour cet horrible mot chirurgical qu'on dit courtage , ça pas été une partie de plaisir, mais c'était sans savoir c'est que je vivrais plus tard.


Quelques mois plus tard, je retombais enceinte et mon choix du roi est née un jolie mois de mai lors une année caniculaire.. sa face un peu aplatie de son manque de place mais rose et beau, sage et curieux.

Je sais pas, si petite fille j'ai pensé ou dit un jour : j'aurais autant d'enfant quand je serais grande, mais a l'aube de mes 34 ans le choix d'un troisième c'est imposé a moi comme une évidence, je croie pas que ça soit parce que moi, mon frère et ma sœur nous sommes trois ou peut-être si dirait un psy, peu importe... je voyais de ventres ronds, des mères roulant de poussettes ou portant leur petits kangourous emmitoufles dans des écharpes a l'africaine, je sentais l'odeur de la maternité ...et la phrase : allez un petit dernier! commençais a me roder dans tout mon être.

En femme féconde que je suis, catalogué en rires: trois ovules a la minute pour ma gyneco le jour ou j'avais arrête la pilule et me suis retrouvé enceinte à peine quelques semaines plus tard, heureuse comme une pie du printemps , j'ai annoncé l'évènement a tout le monde , l'écrit sur ma face pour le crier au quatre vents, tout allais bien et j'étais confiante, bien sur je pistais mes culottes a la moindre trace de sang suspect,mais j'arrivais a l'accomplissement de mon troisième mois sans ennui quand il y à eu le décollage tant consternant, pas très fort mais assez pour vite me rendre au cabinet et confirmer que ma grossesse était sur le point de s'arrêter, j'ai vu ce bébé sans sexe encore établie flotter en moi presque sans vie et mon ventre un seconde plein de vie, devenait l'instant de quelques jours un tombeau de cet enfant inconnue de mes bras. Un deuxième ange là haut.

Je vous épargne le récit de ma douleur a ses moments là, que seul quelques unes de mes copines transformés en chaudes épaules pour l'occasion on suivie un petit peu avec moi.


Une année plus tard ...la même histoire se répétait,un jumeaux de ma première perte, sauf que mes enfants n'ont pas su, j'étais déjà quelqu'un de dépité face a ce corps qui se refusait a porter un être autre que moi.


Quelque temps plus tard j'ai fait toute sorte d'examens de la part d'un connue médecin spécialiste de la reproduction, plus que pour avoir un troisième sur lequel je commençais mon deuil, pour avoir des réponses que je devais a mes anges et a mon esprit, ça a duré quelques mois , des allés et venues hospitalières et une multitude de prises sanguines, pour finir de découvrir que le seul responsable était un manque de protéine appelé Z* , rien avoir avec le héros masqué de notre enfance.

Le reproducteur non masqué, a dit aussi que vu mon âge (36) au début des examens, j'avais sans doute une fléchissement de fertilité et il m'a proposé comme si de rien était une insémination in vitro, pour mettre toutes les chances de mon côté, je lui ai répondue que certainement je parlais peut-être pas assez bien cette belle langue française et qu'il avait pas bien compris ma démarche en venant le voir, ma recherche a mes questions, il avait répondue, j'étais en colère contre la découverte puisque c'était quelque chose qui manquait en moi qu'avait détruit mes bébés, mais j'avais trouvé la force de faire un deuil de ce troisième bébé que je cherchais pas a tout prix. "surtout après deux beaux enfants que j'ai déjà"



En sortant de son cabinet pour la dernier fois, mon manteau plié dans mon bras il m'a glissé une ordonnance avec le nom du médicament a prendre pour le garder au chaud" si jamais mère nature me redonnait ses droits"...je cite. J'ai mis le papier dans le fond de ma poche et je suis partie prendre l'air.



Puis mère nature a parlé, quand je m'attendais le moins.


J'ai fait ma deuxième échographie le mois dernier, cet un petit bébé en pleine forme qui cogite en traverse dans mon ventre, il à l'air d'avoir son petit tempérament déjà et il caché s'il porterai des escarpins et des jupes piqués a sa grande soeur au lycée ou s'il aurait le torse velu de son père et le charisme de son grand frère, il me frotte le ventre avec son dos et je sens la danse de ses talonnettes du coté gauche, il hoquette quand je mange des fruits, il me réveille déjà la nuit de son ballet flamenco...c'est maintenant que je réalise vraiment qu'il est là .. bien vivant, comme quoi par fois...même si on y croit plus, tout peut arriver



Donc , fille ou garçon?



un bébé! rien de plus, rien de moins!






*La protéine Z est un facteur vitamine K-dépendant isolé dans le plasma humain,Une fréquence accrue de déficits en protéine Z (20 %) a également été observée chez des femmes ayant fait des fausses-couches entre la 9e et 19e semaine d'aménorrhée, période pendant laquelle s'établissent les connections entre circulation placentaire et utérine, ou chez des patients ayant un syndrome des antiphospholipides, chez lesquels un déficit en protéine Z majore le risque de thrombose artérielle. (" source: CAT.INIST")
Le traitement c'est des anticoagulants en forme des piqûres, une ou deux fois par jour

vendredi 31 octobre 2008

Halloween


Il pleuvait aujourd'hui, et pas mal.

c'est pas grave..nous irons braver la tempête pour demander le trésor..vite, vite un petit déguisement par ici, un peu de blanc par là, une chaine en toc et des sacs à provisions, l'heure arrivé , le temps est avec nous..la pluie cesse, et les enfants commencent à sonner aux portes, invasion de fantômes, pirates et sorcières de toutes sortes dans le lotissement, des friandises magiques pour durer jusqu'à plus de Noël et des rires d'enfant dans le coin de la rue!



jeudi 23 octobre 2008

En fin...partie tu-tu


Je prends enfin, quelques minutes pour écrire la suite du récit de nos vacances de cet été en España, maintenant que je peux regarder un écran luminescent sans que mes yeux pleurnichent pour l'éclair de sa luminosité et surtout,surtout maintenant que cette rhinolaryngitebronquioashtmatiphoide mutante est désormais presque passé .....

Après une nuit dans ce petit hôtel charmant et avec notre chiot sautant d'un lit sur un autre et visitant les coin toilettes en talon aiguilles, nous nous levons à l'aube pour vite aller sortir mon billet de train vers chez ma mère, sans petitdéjauner au ventre et chemise débordante j'aspirais mon dernier souffle en arrivant tout en haut 187 escalier pour me trouver face à un tourbillon du monde prêts à danser la conga, ah! non.. ils vont pas danser ..ils font la queue pour prendre un billet dans le seul guichet ouvert ce matin là! (il pareil que touts les matins ce pareil) " mais ma bonne dame..c'est les vacances!" ah! tiens! zabepasmoi!

Déjà!! c'est mal partie ..le train que je dois prendre normalement il part dans une heure et trois minutes, et là il y à du monde jusqu'à la Toussaint , les jeunes devant moi ont compris avec leur kit de survie sur le dos..je fais ma maligne avec mon sac en toile, j'appelle mon homme pour expliquer la situation et lui dire de me réserver une double dosse de pain au chocolat..je sens que je défaille de famine, j'essaie de joueur la carte bonne charité pour la pauvre femme enceinte à la fin de la file , je prends la pose typique: main sur hanche , ventre ressortie, soufflement aboyant, rien..plus qu'un polichinelle dans le tiroir, j'ai l'air d'avoir avalé trois boîtes de Cassoulet à la graisse d'oie, la file avance ..sais plus si c'est à cause leur aérophagie au cerveau et ils mettent de la distance entre eux et moi, ou simplement parce que la file avance ... : avançons donc ...

Les jeunes devant moi avec leur maison escargot sur le dos, c'est des espagnols; des catalans pour être exacts et ils vont à Barcelona..:donc le même train que moi, avec un peu de chance nos font le tarif famille nombreuse : eux avec leur paquets , moi avec le mien.
Sayez, nous y sommes: les catalans demandent leur billet en anglais ... : Full , sorry !
Bon..moi je prends première : Full encore sorry ta mère!
ah! panique à bord!! plus de billet plus une seule place, train bondé!

on fait quoi maintenant?

on reste à Montpelllier avec voiture chargé, enfant,chiot et femme en cloque au bord de nerfs ou ont repart et on revient demain ?

Malgré les kilomètres je choisis la deuxième option qui me semble plus sensé ..avant j'achette un billet pour le lendemain quand même !

mardi 23 septembre 2008

Le talgo ne danse pas le tango (partie waune)


Nous arrivons tard dans la soirée, nous trois avec la boule de poils en complément de main, la grande était déjà partie quinze jours avec son grand père pour des vacances en avance, moi je vais prendre le train cette année : plusieurs motifs pour; une grossesse, envie de retrouver ma génitrice et mes copines de boîte disco et de vie ,mon apathie de famille politique... je prendrais le train tout seule, le lendemain, et mon orange mon petit jus et le chien poilu partiront en voiture rejoindre Misdidi au bord de la côte catalane, moi je descends un peu plus , plus du sud, plus de palmiers, plus de canicule ... j'attendrais une semaine les bras de mon homme au tour de ma taille qui gonfle et les bisous sonores des enfants.

Le train, ne sort pas de la ville à côté de ou j'habite,pourtant deuxième ou troisième capitale de France..(soit disant) j'aurais pris les airs, mais je perdrais plus de temps et d'argent que sur les rails, donc le train, pas un tgv, pas un ave: un talgo rouillé et assombrie, pas chère et qui fait la course avec les escargots de champs, un côté manouche jouissif dans l'air mais d'une commodité inconnue.

Nous arrivons donc, a Montpellier un jour avant...je précise..j'ai pas de billet, pas de réservation, je suis aveugle et naïve, trop confiante"trop conne,oui!" aux dires de la jeune fille que j'ai eu au téléphone quelques semaines auparavant, après voir que l'achat en ligne du billet était pas possible: - OUi, évidement que vous allez avoir une place dans le train, allez-y sans crainte, je vais donc..un jour avant, enfin une nuit, nous nous perdons pour y trouver le petit hôtel étroit trouvé à deux rues de la gare. -ou est la gare?
il y à un village appelle gare en sortant de Montpellier qui nous trompe presque trois fois, nous nous rendons à l'évidence: notre cerveau n'est pas équipé de GPS, la voiture non plus, des éboueurs ramassant le déchets publics et avec le bout du nez rouge de vin , nous guide sans grand succès mais beaucoup de bruit , ça tourne, l'heure aussi, l'enfant dans le siège arrière s'impatiente et crie: -J'ai faim..moi!, le chien gémit son jargon pour exprimer ses envies aussi, je chante du Zazie: zen, restons zen! , deux heures après notre rentrée en ville Montpelliriène , nous trouvons... Alléluia ! par chance il y à une place devant!

Le petit hôtel ne paye pas de mine, mais le concierge à des mines dans tout le corp, à lui tout seule est un visage du monde, remplie de tatouages de haut de ses bras, et un oeil que j'imagine jumelé sort de sa chemise à bayadères roses, le personnage est haut en couleurs et nous indique la chambre, la clé, l'snack du coin.

Le quartier est en mouvement, samedi by nigth , des groupes de jeunes et moins jeunes s'attroupent au tour de motos , chaises sur le trottoir, murmures, cris, mini-jupes.

Vivi s'éclate avec un chanteur qu'à trop picolé et détruit toute la discographie de Ray Charles le temps d'un kebab-frites, un mec dans la rue crie - tu as pas de OUilles! , mon fis s'esclaffe de culture citoyenne et notre chien poilu blanc devient gris à force de chiper les autochtones sous leur fesses.

Nous partons dormir, le ventre remplie, le corps un peu fatigue et sans savoir si le talgo partira avec moi dedans ; demain...


lundi 22 septembre 2008

C'est pas serieux!


Plus de dix jours sans pondre un oeuf.. hum un article.. quoi ..vraiment... vraiment c'est pas sérieux.. je m'étais dite.. :bon au moins un par semaine!..surtout que j'ai des choses à écrire!, notamment le récit de nos vacances en España le mois d'août, et puis la rentrée est arrivé si vite, avec son lot de rdv divers et variés.. je suis sure que vous savez très bien de quoi je parle...quand c'est pas les rdv docteur et encore pour les généralités ça reste assez facile pour moi, c'est la course contre la montre certaines jours pour y aller récupérer les enfants! ... je croie que je me ferais jamais au rythme endiablé des horaires farfelus instaures par l'éducation national dans le tout nouveau collège de ma fille...un lundi sur deux elle sort à 13.30 au lieu de 16.30 et je prends une copine le jours de 16.30 , le matin elle rentre à 8h ..sauf le mardi..bien sur..un sur deux aussi...ou elle doit y être qu'a 9 h, le mercredi ..c'est huit heures et un sur deux encore je prend la copine le matin, le jeudi ça va ...là c'est la maman d'un copain de sa classe qu'est prof sur place et habite pas loin la ramène à domicile ..je peux donc ne pas courir pour y aller chercher son frère qui sort un quart d'heure plus tard.

Bien sur... j'ai déjà oublié ma fille sur place..pensant que c'était la semaine de un jour à 15.30 et je me suis pointé à 16.30 et pas qu'une seule fois of course ...ça serait trop fastoche pour mon cerveau carambar , la première fois..une copine m'appellé pour me dire que ma primogéniture était un peu affolé et se proposé gentillement de l'amener à la maison, la deuxième point de copine..donc ma grande qu'a plus de matière grise que moi , en ne me voyant pas arriver à vite compris et elle est rentrée au collège, c'est dirigé à l'accueil pour y demander de passer un coup de fil, sauf que le mec à appelé mon mari au lieu de moi,c'est que pour un moment a stresse tout le monde et me fait passer pour une mère éturdie...non..je corrige: une mère SUPER étourdie... depuis cette histoire me poursuit touts les jours ( - N'oublie pas ta fille..comme la dernière fois!) ( - Maman! je te rappelle que c'est à 15.30 aujourd'hui...ne m'oublie pas!!) à les entendre..ça va m'arriver tout les jours!! ah! que c'est bon la solidarité familiale!.. puis il y à les allés et venues chez le videur de poche pour le doux nom de la culture : j'ai nommé le marchand des affaires scolaires ..que si le prof ne voulait pas de doubles cahiers à petites carreaux..mais de portes vues à 3202 pages en couleur aubergine... nuance que vous ne trouvez pas dans les rayons du magasin et qui est en rupture d'stock... un livre demandé pour la prof de français? ... à avoir dans son cartable des avant-hier..qu'à cella ne tienne: rupture d'stock !

Et j'additionne: trois réunions pour l'a.p.e en moins de dix jours, et une demande d'organisation pour l'expo de peinture de la rentrée et bien sur...j'ai dit oui! la goutte qui culmine le tout...c'est que mes beaux parents débarquent cette semaine!


uf...c'est quand les prochaines vacances?

mardi 9 septembre 2008

Aujourd'hui je fête...


Voilà, voilà..il y à deux ans après plus d'une décennie de vie commune, ma moitié d'orange confite et moi même, avions eu l'idée de faire tout ça officiel avec tout le tralala qui va avec.

Pour notre premier an de mariage...cotonneux nous étions allées nous bécoter un gros barba à papa rose sur l'herbe au pied de miss Eiffel, cette année pas de voyage à Marrakech pour y acheter un portefeuille de peau de chameaux marqué de nos deux initiales à fin de marquer le coup, cette année ..il y à eu de longues vacances en Espagne avec sorties multiples et variés de carte bleu ..puis la rentrée scolaire et ses fournitures : tortures de l'économie familière et pour achever en beauté .. un dernier coup ! les impôts de septembre...mais femme prévenante égal.............. femme prévenante...j'avais mis du côté sur la manche ..courte la manche..mais de côté quand même.

A midi nous sommes parties au resto, bien sur le soir est bien plus romantique ... mais pas de baby sitter à l'horizon bénévole ..nous profitons d'une escapade express pour nous régaler du regard de l'autre et tant qu'a faire remplir nous bides d'autre que de gras et d'enfant...pour le romantisme, nous sommes servies avec un de resto fétiche de l'homme; un super arménien qui tue sa mère en bouche et qui est sombre, très sombre à l'intérieur malgré un soleil radiant et un 31° dehors , nous sommes transportes à dix heures du soir avec bougies et murs recouverts de fresques dansantes ..." j'ai rien bu... que de l'eau...des fresques dansantes ...je dis ", une entrée plus que copieuse avec divers meez typiques; du tabule mentholé au hoomus et autres noms que j'arriverais jamais à prononcer sans la présence d'un avocat à la barre, délicieux avec du pain lavash , puis une belle brochette d'agneau super tendre ..avec sa garniture de céréales au non compliqué"?" mais très bon, pour finir un petit thé à la menthe qui pousse dans le jardin et deux
baklavas à faire damner dix morts... pour tout vous dire... quand je me suis assisse j'étais enceinte d'un bébé en me levant j'ai cru avoir de triples!!

Un moment tender-love quoi! avec petite surprise pour monsieur " rappelle-vous de ma manche" une petite enveloppe glissé entre les deux baklavas , avec un petit stage de pilotage d'une porche en circuit auto, avec prof et casquette et tout et tout ... bref il était ravie et moi aussi ...que demander de plus?

encore des années à son côté " malgré le syndrome de chaussettes qui puent ....c'est lui l'homme de ma vie..et puis..Pierce Brosnan n'est pas dispo...


lundi 8 septembre 2008

Un carton et ont refait le monde

Ma plancha est arrivé vendredi matin , des mains de mon post-man bronzé et souriant de toutes ses dents ..aussitôt dévalé... aussitôt remplie d' expériences nourritive...- oh..regarde un œuf à la plancha? oh...avec du petit pain grillé bien chaud et des poivrons rouges cramés caramélises, mais il n' avait pas que moi qui s'amusait comme une petite folle dans son coin, de l'arrivée de mon fis de l'école à midi, il à tout de suite repéré la boîte carré en carton, pas très haute pour faire un manoir du XV siècle mais assez pour la transformer en malle au trésors pour un pirate en action,en voiture sportive prêt pour son baptême de formule 1 , en contenant de plus de vingt kilos de petit garçon déterminé à s'envoyer lui même par la poste jusqu'à son meilleur copain, rien que pour lui faire une surprise...bon..après il à falllu enlever le scotch de la tignasse sans faire trop de dégât...mais quelle joie avec ce bout de carton qui à finie de lit douillet pour Dino; notre bichon de six mois..qui à dit qu'il fallait plein de jouets électroniques ou autres pour qu'un enfant s'éclate?..vade rétro spiderman et autres cars délaissés dans leur rangement.. vive la boîte en carton qui à ténue en vie trois longs jours et quelques heures ; servie à développer l'imaginaire de fiston..."allez père Noël..pour le 25 tu nous amenés au moins six de toutes les grandeurs possibles" ...

Quand ma fille avait six ans... je me souviens du grand carton de la tv ..aussi grand que moi..nous y avions bricolé avec divers outils ...une porte..des fenêtres, un toit en briques du brésil, de pots à fleurs...une splendeur de la technologie cartonistique , tellement jolie que j'ai pas pu la sortir de là dedans pendant une semaine... nuits comprises..vous n'avez jamais entendue parler de: la belle à la boîte dormant? ...voilà..vous savez maintenant d'ou vient le titre..

Je suis sûre que moi aussi..j'ai du faire tout un monde avec un carton..

pas vous?

jeudi 4 septembre 2008

...et de TROIS


Sa rentrée à lui ou elle, est prévue pour le mois de février...après pas mal de surprises de tout genre depuis quelque temps, le voilà bien installé avec une bonne dosse de danse flamenca tout les soirs, je suis vraiment heureuse, maintenant que les choses sont plus " touchables" je dirais.

Les enfants? ; partagés...la grande :ravie de être re-élue au rang de grande-sœur et attend impatiemment que le sexe de ce petit bébé soit égal au sien pour se remettre à jouer à la poupée , le plus petit est plus sauvage, la peur de prendre sa place le déstabilise pas mal et les questions et remarques sont à l'ordre du jour.

Le papa ;je croie qu'il est en train de réaliser que maintenant..mais il fait attention à moi et commence à dire : bientôt : nous serons cinq!

mercredi 3 septembre 2008

Et d'un et de deux...

Hier, c'était la rentrée scolaire pour mes enfants, et la course folle pour les parents;
-avant dernier étape...le soir même: vérifier les cartables et les sac remplies de fournitures demandes "avant"les vacances...hum..ou est passe la liste du petit?- tu est certain qu'il te faut trois ciseaux à bout ronds et six rouleaux de sopalin?

-Ou est passé le compas? ...


-Pour la grande..énorme page à franchir ..la rentré au collège, sayez..ça rigole plus..finie les couettes, les barrettes, les socquettes...le sac à roulettes, nerfs du soir avec mal au bide et petit déjeuner à peine avalé..nous prenons la route avec deux voitures en grande pompe . - maman..surtout pas de photos..hein!!



-nous sommes là..je cherche une place sur un large trottoir dans l'avenue, des parents et leur progéniture toute pomponne se bouscule vers le grand portail qu'y attend leur passage, nous voyons quelques visages familiers, bonjours, bises, les filles se regroupent un peu à l'écart et jacassent nerveusement.

Je dis rien..mais je sens pas moins.. ma fille passe la barrière et nous restons de l'autre côté, à la voir s'éloigner , jusqu'à être engloutie par le grand immeuble en béton...uf..uf..petit cœur quand tu me tiens..

Dr.H part au travail et Vivi et moi délogeons la voiture du grand trottoir, arrivés à la maison je peux rien faire d'autre qu'avaler une dose de pepito pur chocolat noir affale dans le canapé..jusqu'à midi , heure de sa sortie pour ce premier jour ..bien sur je parts trois quarts d'heure à l'avance... elle est heureuse et excité de sa journée..chargé de quelques papiers et de livres... une nouvelle aventure commence.


Et de deux; après le déjeuner... c'est le tour de Vivi de retrouver ses camarades dans la petite école, derniers consignes style petit bateau : dis bonjour,oublie le gros mots...même les espagnols...non..tu as pas le droit... , amuse-toi.., même pas le temps de le serrer dans mes bras et lu faire plein de câlins ..mon fis est un grand de maternelle et il rentre tout seul en version torpédo , avec ses nouvelles maîtresses, juste un petit signe de la main en vitesse me dit qu'il nous oublie pas tout à fait, mais qu'i à hâte de ré-commencer sa vie sociale bien à lui





A la sortie... il me montre deux bons points ..il à déchiffrée le mot mardi écrit en attaché sur le tableau avec grand fierté et il à appris des nouvelles chansons de sa voix zozotante , dans sa poche gauche un carton d'invitation pour l'anniversaire d'un petit copain; samedi..c'est bon.. son agenda est presque aussi remplie que la mienne ...c'est bon de le voir sourire.

vendredi 29 août 2008

De retour


Là, depuis cinq jours déjà et inondé encore des papiers à trier et linge à plier..petit passage par quelques blogs délaissés depuis plus d'un mois... et il y à de la lecture..vous n'avez pas chômé!

Les vacances furent bonnes et très très chaleureuses en question thermomètre, par moment j'ai cru me transformer en bombonne de butane prête à exploser, mais mes instincts primitifs de femme du sud ont prit le dessus et j'ai survécu avec joie et eau salé.







La rentrée se prépare en vitesse maintenant et je reviens de lundi pour des nouvelles aventures!

plein de besos pour vous !

dimanche 13 juillet 2008

Furoshiki moi même!

C'est un trou web qui c'est incrustée par ici.

Non, pas encore des vacances hispaniques à la vu...si tout va bien ..je prendrais les rails de la méditerranée pour y arriver chez ma mère à la fin du mois, je n'ai pas été non plus séquestré par une bande de vieux tapis et obligé à cuisiner toute la journée de la paella piquante, à part si séjourner avec deux jeunes enfants turbulents de bêtises, un beau père ronfleur, un chiot de cinq mois qui continue à miner la maison de ses excréments et que visiblement il s'en fout que pendant la saison chaude vous aimez marcher pied nus carrelage à l'orteil, et un mari proclamé maître artiste de vernissage d'anciens volets pendant son temps libre compte pour la même chose.., alors..là oui ...je suis peut-être un petit peu en captivité...mais en captivité de moi même , trop occupée à me regarder le nombril pour me rendre compte..mais je vous rassure pour autant ..suis pas devenue Narcisse ... mais pas encore prête à dévoiler ma petite intrigue tant que ma propre délivrance d'angoisse soit pas passé telle une tempête non ravageuse, par contre..et ça je peux le faire..je vous libre un de plus grand secrets gardés des nos amis orientaux de transformer un simple carreaux tisée en magnifique sac à main ..qui ferait pleurer d'envie à n'importe quelle peuple attelé d'une signature à son épaule ...allez sortez vous mouchoir et pas pour pleurer...

vendredi 6 juin 2008

Pas le temps

Plein de trucs à faire, et plein des trucs nouveaux à mettre en place dans ma vie et celle de miens...comme par exemple ..ça :


Après quelques péripéties en primaire..ma fille rentre au collège..avec un remontage de sa moyenne fulgurante en moins d'un mois....à bon entendeur...

mardi 3 juin 2008

Le peeling

Me voila épluché de ma première cape de peau terne et remplie de mille et deux défauts de surface, j'ai enfin terminé mes séances peeling chez dame dermato, bien sur..j'ai pas non plus la peau d'Angeline jolie, c'est toujours la mienne, mais plus claire et moins marqué par des ridules et autres joyeusetés épidermiques, effet bonne mine reusie à 100%.

Pour celles qu'ont pas très clair c'est que ce un peeling je m'en vais tout de suite vous faire un petit exposé...allez...ont ouvre bien les yeux:

Le mot peeling vient de « peel », mot anglais, qui signifie « éplucher ».

La technique du peeling pratiquée en cabinet dermatologique repose sur un processus naturel qui ressemble à une exfoliation pratiquée à domicile. Il s'agit d'éliminer les couches supérieures de l'épiderme pour permettre le renouvellement cutané, faire apparaître une peau plus éclatante et diminuer les rides et les taches pigmentaires. Dans le même temps, on note une augmentation de la synthèse des fibres d'élastine et de collagène, ce qui entraîne une amélioration de la tonicité et de la fermeté de la peau.
Le peeling consiste en l'application d'une substance chimique. Selon la substance utilisée et son action sur la peau nous distinguons 3 types de peeling :
-Superficiel
- Moyen
- Profond
Seul votre dermatologue qui aura apprécié l'état de votre peau pourra décider de la technique la mieux adaptée.
Il choisit le peeling en fonction de l'âge de sa patiente et de la nature des problèmes cutanés à corriger. Plus la peau est abîmée, plus l'abrasion devra être profonde.


Pour moi, j'ai opté pour commencer petit..donc un peeling superficiel que je compléterais dans quelques mois avec une micro-dermabrasion qu'est un peeling mécanique, conseillé par Madame dermato en personne.

J'ai tout d'abord préparé ma peau pendant dix jours (matin et soir) avec une lotion et un sérum , avec une solution à l'acide glycolique...là première fois dilué à 5% , la sensation de brûlure est gênante mais très supportable, c'est plus l'odeur qu'éclate les narines qui me met mal à l'aise, mais juste quand elle passe son long coton tige près de celles ci, après un passage double de cette solution, elle me tartine de crème réparatrice de la même marque du peeling, puis les autres séances ont augmente peut à peu le pourcentage et ont garde un écart de quinze jours entre les épluchages, à chaque fois..je sorts avec l'impression d'avoir un fort coup de soleil, le visage est rouge et la desquamation est superficielle, les rougeurs ne durent pas trop longtemps,le lendemain j'ai mon teint de porte d'hôpital habituel, mais bien moins terne et bien plus éclatant, plusieurs de mes amies, m'ont demande qu'est que j'avais changé pour avoir une si bonne mine.

Niveau ridules ..elles sont bien moins marqués, les taches brunes largement estompes et les marques d'acné moins visibles, la peau est bien plus lise et les pores se collent serré en surface, je suis ravie! la seule question qui me vient à l'esprit est..est que c'est durable? ...apparemment il faudrait faire une fois par an pour le garder vivant .

Prix..parlons prix..sur c'est sûrement bien moins chère que des injections de toxine botulique, ou un lifting sauvage chez docteur glamour,mais c'est quand même un petit budget qui faut prévoir puisque le peeling n'est pas rembourse par la sécurité social , comptez de 20 à 25 euros pour le tonique, idem pour le serum et idem pour la crème répartrice..ce qui monte déjà à 75 euros, ajoutons les seances chez la dermato: quatre pour un jolie résultat et ici dans le sud: 60 euros à chaque passage, vous avez calculé?



oui...



l'image avant...





après ...

mardi 27 mai 2008

En boucle

Décidément...j'aime ( mes oreilles en tout cas!)les femmes qui ont un nom de mois ! :-D



vendredi 23 mai 2008

L'été sera imprimé



Qu'ont se le dise..l'imprimé et moi jusqu'à maintenant c'était à petites touches: too little et non too much..et quand je dis petite touche, c'est vraiment petite, un petits motif floral sur une poche, ou un sautoir autour du cou très coloré, pour les vêtements, la plus part de temps c'est un peu comme tout le monde: jeans, petit haut en coton plutôt d'un tonalité sombre pur cacher les bourrelets de missmicheline, et un truc confortable aux pieds, pour les sorties de madame l'ambassadeur j'ai deux ou trois petites robes qu'ont appelé habillé, toujours en noir...je me suis bien lassé tenter pour l'été de quelques hauts de mousseline qui n'ont jamais sortie de l'armoire et qu'a chaque fois mis ,une fois devant mon miroir, me donnait une crise de rire psychosomatique: à grands maux , grands remèdes, c'est ma petite soeur qui habite en Espagne qui est chaque année gâté de toutes mes ratures vestimentaires, à son grand bonheur de femme sans complexe!

Jusqu'à maintenant je me contentais d'uni, uni et encore uni,pas que de noir quand même mais assez uni et fuyant les bayadères au style marin qui m'allongent en long en large et en travers.

Mais la semaine dernière , j'avais rdv dans le grand village de Masilia ..ou la corruption et le pouvoir des enseignes commerciales m'ont fait rentrer dans cet antre de la perdition du compte en banque : Galeries la Fayotte...et je l'ai vu.. en flagrant délit de me faire de l'oeil , avec ses couleurs printaniers et éténiers ...ni uno, ni dos, ni trés, flottant dans le cintre comme une douce apparition fantomal, je l'ai prise dans mes bras...et direction la cabine! un seul mot: divine! bon deux: 100% soie, le prix est de presque 90 euros..mais vu...comme je vais l'amortir ce petit bout de tissu pendant la période chaude, je n'ai pas pu m'en priver....et puis....c'est dimanche la fête de Mères...non?





et vous? imprimé ou pas trop?


jeudi 22 mai 2008

Fiesta

Pour une super fête d'anniversaire.: .la troisième( 1: à l'école,2 : avec nous en privé , 3 avec les copains hier) de Vivi..lequel il a proclamé hier soir pendant le dîner de famille:

Bon..maintenant ont arrête de fêter mon anniversaire..parce que prendre trois ans en moins d'un mois! c'est beaucoup!! hein!! je suis trop vieux déjà!!! pure!!!

Il vous faut:



-Dix petits camarades d'école, donc: trois filles de Moyenne Section et une pichounette de PSM a récupérer perdue dans la première marche des escalier.Six vaillants garçons ..donc un CP et 1 GSM et quatre de MSM, tant qu'ont y est , gardez les petits frères en couche culottes qui vont mettre une folle ambiance et essaier de piquer touts les tagadas aux grands! Ce qui vous fait..un totale de 16 enfants dans votre véranda et votre terrasse de 50 mètres carrés ( pas de fuite possible) grillage électrifié pour une meilleure sécurité .

-Trois gâteaux avec plein de bonbons dessus, les gâteaux pour les parents, les bonbons pour les petits; des kilos de chips et diverses cochonneries salées..prévoyez au moins trois paquets de chaque variété, ça vous évitera une dispute entre filles parce qu'une à piqué la patate au visage de monstre d'un autre qui n'aime que ça!. et aussi des litres de jus de fruits de d'eau fraîche à souhait, les fêtes ça les déshydrate ce petits.( en option: une soupière de sangria allégé! il faut pas oublier que certains progéniteurs conduisent, pour recevoir les parents)



-Une décoration digne de plateaux de Disney, deux draps et votre corde à ligne pour le pestacle..magnifique qui va le calmer les faire sauter les larmes de petits rires aux yeux, et des cris de gorges aussi, attention aux oreilles sensibles!

-Quelques voisins super sympa pour qu'ils embarquent votre peluche à quatre pattes, qui risque de faire mal ou se faire mal avec autant d'enfants au milieu..."Dino hier...il à tourné en trois maisons différentes du voisinage, un peu plus et il y avait bataille de voisins dans la rue, pour amener la bestiole,(j'aurais aimé voir ça ;-) la prochaine fois..je le loue "

-Une grande fille de presque once* ans pour jouer les animatrices,et une des ses copines que viendra un peu plus tard déguisé en clown pour un deuxième pestacle merveilleux pendant que vous consolez les pleurs, séparez les disputes, partagez les princesses, et vous preniez en photo ses inoubliables moments dans la vie de votre enfant, pendant que votre mari, gardé sur la manche en cas de insuffisance d'effectifs, se transforme en barmaid et s'occupe de servir tout ce petit monde, mères assoiffées de papotage et café compris!


*( il y avait deal! même sur contrat au stylo bic : dix euros pour chacune, pour leur prestation)



video


(oui je sais, dans la vidéo..vous voyez que neuf ou dix têtes, les autres...tenant compagne à la bande des smarties sont pas visibles, et 16 petits nains immobiles sur une photo c'est impossible!! )

lundi 19 mai 2008

Cyril passe moi la courgette

Essayant de faire goûter cette cucurbite chère à mon coeur et hait par les autres membres de ma famille..je cherche toujours différentes façon de l'accommoder pour la faire accepter des anticucurbites qui cohabitent avec moi, une fois ma fille qu'adore les concombres, fût trompé par la bête, à l'oeil et au contacte..c'était sans compter avec son goût si diffèrent de son coussin botanique surtout cru et mélangé avec des tomates! elle fut pas dupé! malgré mon silence canonique et mes rires sous cape..

Cet ainsi que muni du hors série de cuisine by Cyril lignac* qui à pris la place de Maïté moins la anguille récalcitrante ! j'ai réalisé la recette page 27 : le crumble de courgette,( bon si tu as des études supérieurs tu peux dire crumble de cucurbitaceae , nous allons pas chipoter )un petit peu modifié parce qu'ici c'est pas Carrefour et que j'avais du gruyère et non pas de parmesan..donc à la guerre comme à la guerre! n'empêche que c'est : facile, abordable,gourmand et végétarien et que par dessous tout..trois ont goûte, deux mangé et un s'exclamé: mais c'est bon les légumes!

Si c'est pas une victoire!



Crumble de courgettes modifié par Maria

1 kilo de courgettes et non pas de concombres
100 g de farine
100 g de beurre mou ( moi j'ai mis 70 g)
100g de parmesan( moi: 60 g de gruyère et deux cuillères à soupe de fromage blanc)
1 gousse d'ail
2 c à s. d'huile d'olive
Sel et poivre du moulin
10 feuilles de basilic (moi j'ai fait un mix! parce que sur mon malheureux basilic ne restait que trois petites feuilles, donc, du persil, de la coriandre et trois feuilles de mente ,finement ciselés..une explosion des herbes aromatiques!)

-Préchauffez le four à 180 .- Rincez les courgettes et pelez-les, puis coupez-les en rondelles, fines. -Épluchez et hachez l'ail.
-Faites chauffer l'huile d'olive dans une poêle.
-Quand elle est chaude, ajoutez les courgettes et l'ail, salez, poivrez et laissez cuire jusqu'à ce que toute l'eau des courgettes soit évaporée.

-Dans un saladier, mélangez le beurre, la farine et les fromages, malaxez avec les mains puis émiettez du bout du doigts.

-Ciselez les herbes...non...ne le fumez pas! .


-Dans un plat allant au four, déposez les courgettes, parsemez-les de basilic puis recouvrez l'ensemble de pâte à crumble.

Enfournez 25 min env.



bon appétit!



*Hors-série cuisine by Cyril lignac ( Mettez-vous au vert)

samedi 17 mai 2008

Mes soins venus d'ailleurs


Les copines c'est génial, je vous le dis..et pas seulement parce qu'elles ont eu la bonne idée de m'offrir pour mon anniversaire deux super soins au noms voyageurs.

Toute frétillante, le carton cadeau entre mes mains, vous vous en doutez bien que j'ai de suite appelé le centre pour prendre rdv au plus vite...l'attente à eu son jour aujourd'hui..a 11.30 précisément..et si moi j'étais en retard par cause d'un embouteillage sur la route...mon hôtesse de l'esthétique , elle m'attendait déjà le sourire aux lèvres, et la voix aussi douce que ses mains, telle un mouton je la suis à travers un large couloir en bois d'ébène et aux effluves de cannelle épicé ..... je me sens presque ailleurs.

L'esthéticienne me conseille vivement de ne faire que le premier soin aujourd'hui et revenir un autre jour pour le deuxième qui enlèverai les bénéfices du premier..j'approuve ses arguments convaincants , malgré l'envie d'essai du bain japonais qui me semblait si alléchant..qu'importe; ce ne que partie remise..et puis je vais bien profiter de mon premier soin ..: un massage du visage et du dos au rituel fleurs de bali...si c'est ne pas de l'exotisme ça!

La salle est agréable, un peu surchauffé, mais ça fait partie de la mise en situation,les murs sont nudes aux couleurs café, un mobilier sobre en bois foncé d'inspiration lointaine, la lumière à l'ambiance zen,et une musique digne d'un documentaire de Thomas Wartman flotte dans l'air, mon hôtesse me laisse quelques instants, pour que je puisse enlever mes vêtements et m'allonger sur la table de soin.

Elle rentra et posa sur mes membres inférieurs une serviette éponge..puis elle se plaça derrière moi, ses mains sur mon visage pour un doux démaquillant à l'odeur de fleur fraîche; c'est enveloppant et plaisant, le geste mou..effleurant du bout de doigts mon visage, elle me demande d'où vient mon accent... elle aime l'Espagne et me parle de son dernier stage de réflexologie en Madrid, pendant que ses puces massent chaque petit millimètre carré de mon portrait, avec une extrême délicatesse, pour finir de m'emballer sous une couche épaisse de crème : pâte de fleurs: de l'huile de fruit de la passion allié à du beurre de mangue et des acides doux de fleurs tropicales (gardénia,lys blanc,hibiscus) pour garantir l'éclat et la douceur à la peau..pour peu...je me vendrais dans une confiserie de provence déguise en calisson exotique.


Elle m'invite à m'assoir en tailleur, façon chef indien de la tribu pour un massage au dos de plus bienséant..tandis que la petite potion magique agit.


Après cet instant de pur bien-être, je reprends ma place de reine de saba et elle retire mon masque, asperge de lotion des pharaons égyptiens et masse à nouveau en sublimant par petites touches de pression ici et là pendant quelques minutes,sèche en tamponnât et recommence l'opération avec de l'huile d'argan; l'huile précieuse aux multiples usages! ..chaque fois qu'elle utilise un nouveau produit..l'esthéticienne me fait un topo de ses bénéfices , sachez que cette huile de couleur miel est gorgée d'acides gras essentiels Oméga 3 et Oméga 6 ; oui!! ceux qui aident à renforcer la protection naturelle de la peau et ceux qui reconstituent la matière de l'épiderme..pour une fois que un truc gras a du positif, nous n'allons pas nous en priver..essaiez c'est divin!!

Comme toute bonne chose, ça aussi a une fin et après un hâle de crème hydratant pour adoucir
ma peau de mes trois derniers peelings ( je parlerais de cette expérience, la semaine prochaine) e t un ventre qui réclame famine, je pars l'empreinte velouté, satiné et lustré comme un bébé sortie du ventre de sa mère..et j'ai qu'une envie: revenir!












vendredi 16 mai 2008

A capella!



Il pleut dans le sud..pour peu ont se croirai dans la belle Bretonnie...aujourd'hui et hier..en plus de la grève des enseignants dans la petite école, j'ai n'ai donc pas assisté à mon cour du jeudi de peinture, pour garder ma progéniture bien au chaud, qu'a cela ne tienne.. j'ai repris une grande toile que j'avais raté avec un pseudo paysage marocain et deux couches de gesso plus tard, je me suis laissé aller ... c'est rare que je le fasse en peinture..normalment..je cherche mon motif, mon inspiration quelque part...mon modèle..là , point de ça..sauf un Biba du mois de mai ouvert dans le pages mode ... que j'ai même pas trop regardé... , certes..mes yeux c'est toujours pas ça, quand je prends pas le temps et un repère..ils sont grands ,trop grands, presque ils mangeraient les oreilles pour sortir de l'autre côté du crane, mon nez est pas très réussie non plus et ça bouche est la soeur jumelle d'un zodiac ancré dans un port et encore j'ai pas parlé de sa tignasse qui manque de volume, mais...je l'aime bien..compte tenue qu'il à été réalise en moins de trois heures et qu'elle est sortie de mon imaginaire...je croie que mine de rien..je progresse et presque je commence à me trouver...picturalement parlant ;-)







jeudi 15 mai 2008

Tea-time

Au mois de mars..il y à eu le swap du printemps...heureusement que là..je me suis pas planté et qu'envoyer des colis par la poste..malgré leur réputation , ça marche mieux pour moi que d'envoyer de simples images attachés dans mes émail , en ce qui concerne les autres petits et bien sympa petits concours organisés par les copines blogeuses..j'ai un peu la poisse..non pas que je ne gagne pas...il faudrais déjà que je participe..et pourtant..j'ai bonne foie, la première fois..pour le petites fées , mes petits dessins pour envoyer par ici était restés dans ma boîte à lettres cybernétique, maintenant c'est au tour de Missbrownie d'organiser un bien jolie concours de mise en scène avec des êtres au fils synthétiques ou pas...evidement..je me suis pris à temps..evidement..j était persuadé d'avoir clique sur envoyer..ma petite photo..mais me connaissant objectivement, quelque chose m'a pas trop surpris, quand j'ai été voir sur son blog et j'ai pas vu mon ouvre en ligne...sayez..la dèche de la manipulation émailasque m'avait frappé à nouveau...
Je vous laisse admirer mon petit montage ...après des heures de préparation du thé à la bergamote du Chili et à la mise en scène avec l'étonnement familier , au millimètre près.. à la sueur de mon front..






Si la patronne de l'évènement veut bien une participation tardive..malgré que le concours à déjà commencé et que les votes eux aussi., et qu'il y à quelques unes qui m'ont fait délirer .....donc mes chances sont moindres...mais comme ont dit...l'important c''est de participer! Missbrownie me ferai un grand plaisir...

dimanche 11 mai 2008

Méfiez vous du wofty!

Par fois une adorable bestiole à poils blancs......







peut...cacher une autre......





vendredi 9 mai 2008

Une journée au zOOleil.






Pour une journée au ZOOleil réussie....commencez avec une bonne dispute matinal..pour savoir si charger avec deux ou trois bons sacs de provisions sur le dos pendant une bonne partie de la matinée, se battre pour trouver une table en bois libre, ou un carré de pelouse inoccupée, est bien mieux que de juste apporter de l'eau et des biscuits secs et acheter sur place des sandwichs ou qualité et prix ont déjà été testées et approuves par plus de trois millions de visiteurs, une fois votre choix en poche le problème réglée, partir en voiture ( en aéronef ç'aurait été plus exotique,mais plus chiant à gonfler sur le toit de la maison) avec un seul CD et préparez-vous mentalement ,avant de prendre votre place d'écouter qu'une seule chanson en boucle depuis votre point A jusqu'au point Z de votre trajet et bien sur d'entendre chanter la chanson a tu-tête à l'arrière de votre habitacle...priez pour qu'au kilomètre sept..le lecteur de Cd tombe en panne..c'est qui serait fort fâcheux parce que la bagnole est toute neuve..mais, ma foi! fort reposant pour vos oreilles.




Prenez l'autoroute...sortez de l'autoroute...trompez vous de sortie... au rond point..prenez toute autre direction que celle que vous deviez pendre..râlez..contre celui qu'à du changer les panneaux de signalisation juste trois minutes avant votre passage...arrêtez- vous demander votre chemin.. ,profitez pour visiter le charmant village..et achetez des chupa-chups pour la chorale..qui pourront pas chantonner avec la bouche occupé... après 48 kilomètres ..vous vous entendez! miracle...suis pas sourde!!






Une fois arrivée à destination..battez vous avec la 206 gris pour lui piquer la dernière place de parking en vie, gagnez, souriez..( c'est moi qui l'a eu...nananere!)






Aller acheter les entrées...(saviez-vous que vous pouviez le faire sur internet?..moi..non, maintenant si).
Essayez de comprendre pourquoi la femme devant vous..est chaussé avec les escarpins de Carrie Brakshaw pour marcher sur de chemins de terre battue.



Rentrer dans le Zoo avec casquette et crème anti-totale à la main.( because: peeling) ,suivez votre homme , son père et les enfants allègrement et insouciante ... suivez les par le chemin de gauche..quand vous...c'est plutôt au chemin de droite " le plus plat, celui de poussettes " que vous auriez pris..grimpez-y...: quatre mille deux cents trente quatre marches et trois quart en pierre du Gard. Arrêtez de faire la maligne avec votre wii-fit! ...ça c'est la vrai vie! . Arrivez la dernière , complètement étouffé émerveillé par la vue surprenante qui vous coupe jusqu'au souffle.
Songez à la femme aux escarpins de neuf mètres...oui...ça aurait pu être pire!

Mangez votre pain-frites-viande bien mérite ..oui ..oui aussi le cornet double choc ...il faut récupérez un peu de énergie..



Commencer à visiter le parc animalier par les gorilles...esquivez les bouts de terre qu'ils lancent au passants..ups!...rémarquez-y qu'il ne s'agit pas de bouts de terre ..sur le bout de vos "chauchoures ".

Ne vous vengez pas sur votre mari.

Accrochez vos enfants aux arbres..ça fait de super jolies photos..évitez que votre chère et tendre vous prenne en photo infraganti quand vous asseyez de faire de même... ricanez quand votre beau-père veux faire le singe...il le fait si bien! , non...le laisser dans l'arbre ça ne serait pas une bon exemple pour les enfants.






Allez faire un halte pipi aux toilettes du parc... revenir deux jours après ...



Ne criez pas..dans la volière..


Donner des branches aux girafes si vous voulez.. mais ... vous risquez un torticolis et elle peut aussi baver sur votre l'oreal.






Regarder les loups faire caca...c'est tellement pédagogique ... ;la vie sauvage...




Jouer à ou sont cachés les tigres? il y à des tigres seulement dans ce zoo? cherchez bien...une portion de patte marqueté derrière un roc... jurez aux enfants..que se sont bien les tigres et non un reste de ragoût de volaille.




Évitez de prendre le petit-train...il vous descend et il faut repayer pour monter...allez..c'est votre journée de pugiliste ...regrimpez les marches...râlez intérieurement..




Arrête-vous pour la pause goûter et café aquatique...laisse vous observer par le pécari .... ne laisse pas dire à votre homme qu'il y à une quelconque ressemblance familière..par contre vous pouvez aller du bon coeur...en face du Camelus bactrianus ou bien du troupeau de moutons, avec leur copain le lama...il seront pas vexés...






Avant de partir aller voir comme ont nourri les ours .. et dévorez des yeux discrètement " votre orange et demie ainsi que son jus d'origine sont dans la salle" les soigneurs musclés à l'intérieur de la cage ...oh! les beaux ours!

Rentrez chez vous... avec vos enfants et leur papi endormies à l'arrière ...pour retrouver que votre chien laissé à la maison* avec plein de" jujus" en plastic..la terrasse ouverte, trois litres d'eau, et une double ration de croquettes à préfère passer sont temps à manger la porte du salon et faire de dégâts que vous auriez jamais pu imaginer qu'une bestiole aussi petite pouvait arriver à faire!




*La prochaine sortie il faudrait trouver un endroit ou les petits chiens sont admis, ou apporter de la chair fraiche au Pumas...