jeudi 25 février 2010

Do it yourself



Si bien la peinture,et le dessin approximatif, font pencher la balance d'un côté, j'ai les mains et les idées qui me démangent, des que j'aperçois des pelotes de laines, des ficelles colorées, des tissus à pois ou avec des jolis imprimés,des papiers à coller, des boutons...


La fièvre créatrice tape a ma porte, laissant par fois, la machine pleine de linge à sécher, des assiettes à nettoyer, ou des repas à préparer, et tant pis, pour l'intendance de mon entreprise familiale!

Ma dernier lubie? me procurer un joli tissu printanier et tenter de confectionner un it-bag-shoping,surtout que je viens de découvrir le Top de tutos à sacs sur le net!!


Ce qui permettrait à ma Singer de sortir prendre l'air, depuis le temps que je l'ai...


et toi? un loisir qui te démange en ce moment? (à part celui que tu fais déjà!)

mercredi 24 février 2010

Les mardis..


Le matin, on réveille les enfants, tant bien que mal, l'autonomie de la plus grande,me permet plus de temps a consacrer aux plus petits, pendant que Vivi, commence à se vêtir (il a toujours du mal,avec les chaussettes!! ) moi je m'occupe de une rapide toilette de Dadou, l'homme prépare le petit déjeuner, et une fois touts à table pour le petit-déjeuner, je m'habille en vitesse, un coup de brosse, un soupçon de maquillage .

Dr H amène Vivi à l'école, puis Misdidi au collège, je file avec la poussette chargé de bébé et ses besoins pour la mâtiné, chez sa nounou de mardi, puis ma copine peintre arrive ou m'attend déjà, la plus part de temps, dans sa voiture, pour y aller ensemble à notre cours de peinture.

Moment de partage, de détente, de quelques rires et de travail s'il vous plaît, en ce moment j'ai du mal, avec un papa très sage! mais qui me ""donne de pinceau a retordre""!!

lundi 22 février 2010

Liseuse


Les enfants ont repris leur vie scolaire, et moi, je me retrouve avec un sur deux, ce qui fait mes presque vacances de maman à moi, je vais pouvoir prendre le temps (de la sieste de Dadou) pour en fin: tricoter, peindre et surtout lire!

Lire et admirer les belles illustrations de mon petit livre, arrivé ce matin, dans ma boite - aux - lettres : Un peu plus de légèreté dans un monde de filles , depuis que je l'ai vu dans plusieurs blogs, j'avais qu'une envie: me le procurer! merci aux bloguesses averties qu'ont fait passer l'information!

---------☼-----------
(Un peu plus de légèreté dans un monde de filles: Quarante graines d'illustratrices, talentueuses et généreuses croquent avec fantaisie et auto dérision des anecdotes typiquement féminines, les bénéfices de ce livre seront reversés à l'association TOUTES à L'ÉCOLE )
(Merci pour l'anniversaire de mon Dadou, et vos commentaires sur mes fautes et la tolérance! ça fait réfléchir dans le bon sens)

vendredi 19 février 2010

Bébé a un an




Tout rond! ce matin... comme pour nous laisser encore plus l'empreinte du souvenir passé, il c'est réveillé dix minutes avant son heure de naissance, son heure de sortie programmé,la soirée d'avant , car il est née par césarienne ce petit Dadou, ma deuxième donc j'écrirais peut-être un jour.

Une année entière passé à la vitesse lumière! ça fait toujours cette impression avec les enfants! plein d'apprentissages acquis, et tellement d'autres à venir, et partager avec lui, certes il marche pas encore début, mais nous ne sommes pas pressées, à quatre pattes le monde va vite aussi ...




Te quiero mi Dadu

jeudi 18 février 2010

La vie du bon côté


Vous vous rappelez de l'ours Balou ? dans le livre de la jungle? vous visualisez?: voilà c'est assez moi, mais avec une démarche un peu plus sexy, je le suis ,surtout avec sa philosophie de vie: prendre la vie du bon côté!

Ici, dans le blog, la vie est assez rose, et je choisis le positif dans ma vie, je suis ainsi faite, évidement; j'ai de coups de blues, et j'ai déjà vécue des choses moches, des échecs, des pertes, des chagrins, par fois il suffit de me souvenir, pour me transformer en fontaine lacrymal, il y à des choses qu'on oublie pas, que s'effacent jamais , nous connaissons touts ce sentiment!

Mon petit secret pour sécher et couvrir mes malaises? des petites choses de la vie: admirer un coucher de soleil, regarder dormir mes enfants, partager des rires avec mon homme,un thé parfumé avec mes copines, m'enthousiasmer pour mes nouvelles bottes, me concentrer sur un tableau, admirer un artiste,savourer un chocolat chaud ou souffler comme un enfant et voire le voile de mon haleine collé dans une vitre pour dessiner une fleur.

photo via (suivez le liens)Tumblr


Puis on parle de moi ICI

En petite réponse à Leeloo qui a laissé un commentaire dans l'article publié pour le Post :
leeloo à 16h17
effectivement, son blog est sympa mais il a un défaut rédhibitoire... il est truffé de "fotes" (fautes) autant d'orthographe que de grammaire ! et ça, ça tue...

Liloo; merci pour le sympa! c'est gentil à toi! tu as raison, mon blog à des énormes fautes d'orthographe et de grammaire, et je l'écrit par fois, mais je vais pas le faire tout le temps, dans chaque article que je poste, tu comprendras bien, que ça serait encore plus rédhibitoire..., pour ma défense, le français n'est pas ma langue materne, jamais apprise à l'école non plus, mais je me répète, je te remercie de ton commentaire, ça me remets en cause, et je ne demande qu'a apprendre et à ne pas commettre des fautes dans ta belle langue, peut-être un jour, arriverais je, et le blog m'aide à avancer dans ce sens!, d'ailleurs, tu pourras constater, que j'ai corrigé ton mot (fotes) écrit surement express à mon égard!







Demain sera une journée spéciale! un petit indice ICI

mercredi 17 février 2010

Au bain mes petits poissons!


Le presque soir et ici...c'est la course pour les mettre au bain, pas pour le plus petit, lui n'a pas trop le choix, et lui, il aime ça, pour le moment, de patouiller dans une peu d'eau tiède, entouré de bulles de savon, c'est avec Vivi que ça ce corse, à courir et supplier pour son entrée dans la salle de bain. En lui proposant , de partager ce moment avec son frère, vu que ce deuxième tient très bien assis, depuis quelques mois, il accepte le deal, sourire de dents compris!

Et voila de jeux partagés...


puis devinez qui ne veut plus sortir ? il faudrait savoir!!! ;-)






un petit intrus felin, c'est caché dans une des photos, vous pouvez le trouver par

ici ;-D

mardi 16 février 2010

Le salon du chocolat à Marseille...on fond!








Dimanche, après un panini fait maison pour tout le monde, sauf pour le petit Dadou (lui on lui a mixé, il faut pas déconner ;-) , nous n'avions rien de prévue, mais voyant, le pas trop moche dehors, quoi que frais, nous décidions de nous rendre au premier salon du chocolat, célébré dans la ville de Marsella.

Nous prenons la voiture(oui, parce qu'aller à pied! il est pas marathonien qui veut) direction;Parc Chanot: lieu de l'événement, quelques gouttes de pluie nous souhaitant un bon départ les saloperies.

Nous n'avons pas réservé nos entrés sur internet, comme je voulais le faire, mais nous n'étions pas sure de venir non plus, donc, maintenant, nous devons nous taper la file d'attente de la entrée pour les sans entrée sans caisse fixe, au lieu de passer directement à la caisse de réservations,ou, là il y a nadie, personne!

Heureusement, elle avance vite, parce que avec des enfants,ou la faculté d'être patients est l'égale de celle à Ronaldo à ne pas se regarder dans un miroir de la journée, nous pouvons affirmer, que c'est pas facile, facile, et encore le Dadou est en poussette,poussette XL( pas trop génial, dans les allées bondés du monde du salon, j'en conviens) .

J'arrive devant les vendeurs d'entrées, un peu dépassées par les événements, j'ai payé 24 euros pour nos entrés, sachant que les mineurs de deux ans, ne payent pas, que de 2 à 10 c'est 4 euros, et les adultes 8 euros. Je trouve ça très chère, vu que à priori, tu vas encore gaspiller à l'intérieur, et surtout, vu les prestations dans le salon( un seul hall, prévue, les animations des recettes, et les défiles des robes en chocolat ont pas assez de place, pas assez de chaises dans le coin lounge, pas de coin bébés et niños , table a langer inexistante...au je l'ai pas trouvé en tout cas.)

Mise à part, ces pequeños inconvénients, tu prends plein la vu et l'odorat, submersion dans des fontaines ou coule le précieux aliment, du noir, du blanc, au lait, truffé, adorée, décoré,des pans ati détressant, aphrodisiaques, des pots de pâte à tartiner,des glaces, de chocolat de Valencia, soit disant épais...mais qu'après une heure d'attente, ne tenait pas ses promesses, bien mieux, celui de Villajoiosa, non présenté, tan pis, moi j'en ai dans mes placards ;-) , un simpatico italien en tenue de cuisiner, explique le procédé, derrière des barrières de métaux, mi hijo de six ans, croie qu'elles sont en chocolat, vu leur couleur marron, avant qu'il laisse le dentier dan le fer, je lui achète des guimauves d'un demi-mètre enrobés du chocolate.

Là ou ils on été très fort, c'est quand ils m'ont moulé en scannant mi cuerpo serrano, sans que je m'aperçoive de rien..pour faire un corset haute couture, extraordinario ! boca abierta que j'étais! mais j'ai pas compris, pourquoi, je ne pouvais pas l'emporter a mi casa ...



L'homme à déclaré la ruine de notre foyer, en sortant du salon, chargés de tablettes, des pots, des amandes, des moules pour faire des gâteux, certes, tout ça avait un prix, un peu exorbitant ( 8 euro le pot de pâte à tartiner, 50 euros le kilo de chocolat en tablette à casser) Je croie que mon coiffeur devrait attendre encore un peu,je vais me consoler en croquant de très bon chocolat!☺♥☻








lundi 15 février 2010

Va à Lentin, et te faire masser pour la même occasion


Supposons... que cet article a été écrit et posté hier; jour de la Sant Va à Lentin (préparez-vous au jeux de mots qui tue) ou dans le Marialarousse illustré:

"Lentin,; est un petit village, pas loin de Puy vert , entouré des montagnes de corail ,ou les habitants coulent des jours heureux et flatulents; les lantillais ou les lentilles pour les néophytes."

Après cette courte pause, peu culturel et très délire de ma part, continuons le tir, juste vous informer que, sans rien prévoir, et même la nuit avant, ou je lui ai servie une assiette moche luminard garnie de succulents sushis surgèles depuis de mois et une mini-pancarte naze de manifestant lilliputien, dans son verre d'eau Géant Casino , j'ai eu en échange; un bain de Cléopâtre, hammam et massage à m'offrir des que j'aurais pris rdv avec le centre en question, et je jure la main sur l'écran que j'avais pas prévue le coup....complètement piégé par la surprise.



samedi 13 février 2010

Juste ce qu'il me fallait

Comme ça, tout d'un coup j'ai une réminiscence de ce jour là....


-Te souviens tu?...
Je commençais à y croire plus, plus d'espoir, la solitude me guettait....puis je t'ai trouvé, me baladant dans une simple Halle! qui l'aurait cru?.


Toi?



Et pourtant tu étais là, tranquille, bronzé à souhait,drôle d'endroit pour un début d'amour,et, tu m'entendais; invariable,immuable, inaltérable.


Tu m'as tout de suite captivé.
Tu m'as tout de suite prise, et j'ai aimé ça.. .aucune douleur...même des heures après, rarement, de tes semblables, ont pu arriver à cet effet.


Puis, je nous voie, marcher,droit devant nous, la tête haute, tout les deux, nous étions si beaux, si justement harmonieux,même si tu as joué les timides pendant la séance photo, mais par la suite, tu as finie pour te rattraper, me fessant gambiller jusqu'à l'aube -haha, je me souviens encore de la tête de ma voisine, qu'a dit que nous tiendrons pas toute la nuit, et m'avait conseillé de changer pour quelqu'un de plus confortable, après la cérémonie!



Quel risible idée!






Voici ma participation au défi mot d'Angélita.

Une petite explication: Quand on se réfère à des chaussures, ont écrit en pair, donc, j'aurais du écrire, nous,vous, à la place de toi et moi, mais l'historie n'aurait pas eu la même retombé! j'espère que vous m'excuserais, ainsi que des possibles fautes d'orthographe!

(Angélita, n'hésite pas à corriger ;-)

vendredi 12 février 2010

Sugus et délires de la langue espagnole


Tout les étés, quand je reviens de mon séjour, dans la ville ou je suis née, et grandie, j'apporte avec moi, quelques produits de là bas, comme les tablettes de chocolat à fondre, pour faire un chocolat épais qui fait tenir la cuillère, délicieux avec des churros! malgré les calories ;-), ou, du Turron de Jijona, acheté directement dans l'usine , un vrai luxe de proximité, quand je suis là bas.


Le dernier été, je suis tombé sur un paquet de caramelos que j'avalais, petite, en sortant de l'école, acidules, colorés, parfum de l'enfance...et très curieux: produit qui n'est pas español, mais que je trouve que là bas, et pas en France, pour tant, c'est sont bien les suisses, et la marque Suchard qui à crée cet petit bonbon carré. Peut-être que tu le connais, déjà?

Mes enfants sont devenues fans, a telle point que des batailles de la propriété des sugus sont menés de front de la cuisine jusqu'au salon, et je dois me battre, si je veux que le paquet tienne quelques mois.

Aujourd'hui, Vivi, lisait le paquet d'emballage, et il est tombé sur la preposition espagnole "Con"
(Avec, en français; préposition de manière) , évidement ça lui faut pas plus, à mon petit monstre pour partir au quart de tour:
-Je parle bien en espagnol avec le mot : Con, et je dis en fait un gros mot en français, Alors? maman? si je parle Con en espagnol, je dis pas de gros mots? tu me grondes pas? hein?






Je réponds quoi? :-) bon..je file me gaver de Sugus!


jeudi 11 février 2010

A vous de trouver!


Histoire de changer un peu, de moderniser,allé, soyons fous,folles, de culturel un peu ce blog, je vous propose, un petit jeu tout bête, sans prix, juste pour le plaisir, et je propose , même si je continuerais, si l'exercice vous plaît, que la gagnante fasse de même sur son blog, moi, ça va être un tableau, mais ça peut aussi être, un endroit, un monument ...
et pour compliquer la chose, je donne pas le nom de l'artiste,mais je donne des pistes!

j'espère que ça vous dit! ;-)


L'image est un fragment du tableau, tableau exposé à Paris.

-C'est une exaltation de la nature, pleine de fraîcheur printanière et de calme, tout ce que nous cherchons en ce moment de froid hivernale.

-Des millions de petites touches vibrantes, donnent le ton à une journée ensoleillée, des nuances de jaunes et des verts et des minuscules ponctuations rouges .

-Les silhouettes de plusieurs arbres et d'un peuplier dessinent la diagonale de l'horizon et un chemin lumineux coupe l'ouvre pratiquement en deux parts presque égales .

-Une explosion des des buissons et de fleurs est en premier plan.

-L'ombrelle rouge de la promeneuses et sa coiffe, ainsi que le chapeau de la petite fille qui l'accompagne dans cette promenade apporte des nouvelles couleurs, et de la fraîcheur.

-Des touches de bleu en mouvement sur la gauche, laissant l'espace ouvert, au déla, puis la palissade statique unique en contrebas , ferme le parcours visuel , tandis qu'on imagine une campagne plus dense du côté droit de notre tableau, plus sombre, là ou les enfants ne s'aventurent pas....

Trouverez vous le titre de cette ouvre? Son peintre?

Des détails sur le peintre...
D'un humble origine...il disait: "La peinture n'est pas de la rêvasserie . C'est d'abord un métier manuel et il faut le faire en bon ouvrier"
Il préférait se laisser guider par la vue, l'intuition et la sensibilité au moment d'aborder des toiles " Je veux qu'un rouge, soit sonore et résonne comme une cloche, si je n'y parviens pas la première fois, j'ajoute encore des rouges et d'autres couleurs jusqu'à ce que j'y arrive" Persévérant le type et assez impressionniste! ah! il est née il y à un moment déjà.... 1845

Encore une piste: cette toile, on peut la confondre avec un autre....

j'attends vos propositions!



Edit: 12/02: Ça y est! le titre et l'artiste du tableau à été trouvé!! par la belle Elisa de Prada ! A elle de jouer, maintenant sur son blog! mais c'est pas une obligation! ;-)
Il s'agissant d'un Renoir: Chemin montant dans les hautes herbes, un huile sur toile, de 60 * 74 , exposée au musée d'Orsay, Paris.


mercredi 10 février 2010

Se poser sur la branche



Pendant les vacances, tandis que pour les enfants, tout doit y aller à 200 à l'heure, pour moi, c'est plutôt au ralentie que tout tourne, j'ai bon essayer de me presser... rien y fait...je flotte comme une vielle image dans un film de Humphrey Bogart, au ralentie... c'est peut-être les deux dernier nuits, passés à veiller sur des nausées et vomissements du plus petit, ou peut-être le vent qui se levé dehors, depuis quelques jours,j'ai qu'une envie: me poser sur ma branche et voir le temps passer , un peu comme ces drôles d'oiseux, qui se sont posés sur un rosier asséchée ce matin, et malgré le vent, ils ne bougent pas d'une plume ...





Si vous voulez, les voir de plus près, ainsi qu'autres tableaux c'est par ici: Douceur/Dulzura

lundi 8 février 2010

vadrouille

Profitant d'un doux dimanche de février, j'ai bougé ma bande a Simpson de leur candide paresse, pour y faire une balade dans les environs ... y a pas à dire... c'est bon de vivre à la campagne!















Bonus: Today! la bestiole à 2 ans! et il à besoin d'une petite coupe et coiffure!...moi aussi d'ailleurs....




samedi 6 février 2010

Brillantine


Croyez-le ou pas, hier, vendredi, après l'école, dernier jour avant les vacances des enfants, nous avions rdv, à une des salles de notre commune, pris en assaut par l'APE, au nom de l'école de nos petits, pour y jouer le spectacle de noël annuel, oui,si,si deux mois plus tard.

Après, une peur à la grippe A , et pas mal des élèves manquants, puis une alerte à l'avalanche de neige (près de Marseille...bien sur...) tout le monde attendait, des voir tout ses petits élèves, qu'avait tant travaillé pour mettre en place, leur spectacle tant attendue.
Mon fis, hijo de mi vida, chair de ma chair, entrailles de mes entrailles,corazon de mi corazon, justement allait se mettre sur les devants de la scène pour y jouer, le personnage principale de la comédie musicale: Grease! ... le beau Danny Zuko!
un de mes films fétiches, d'ailleurs! que des souvenirs! ..et no me dites pas que ça fait mémère! oui je sais il date des années 70 ce machin! mais!! Grease, quoi! culte! mémère culte si vous voulez, mais culte!le Romeo et Juliette version fin des 70!

Après la petite et moyenne section de maternelle et leur option mer qui donnait le tournis, voila le tour de la classé mixte de grande section et CP.
Olivia la très petite de grande section et John , le très grand John du Cp ..... et moi qui criait comme une fan déchaîné.... c'est mon fis!!!!! ahhhh!!! grand moment de bave ....

Je vous mets une toute petite vidéo, il y à juste un tout petit aperçue , pour vous mettre dans l'ambiance, profitez, puisque elle restera pas longtemps en ligne( protection des petits et de leur image, on rigole pas) mais ça vous donnera une idée! de l'ambiance folle qui régnai , pendant leur prestation!!!




Du coup, ça m'a donne envie de revoir le film!


video


Synopsis (Grease)

Cette comédie musicale est bâtie sur le thème de la culture des années 1950 dans un lycée américain (high school).

Durant l'été 1958 Sandy, une étudiante australienne en vacances aux Etats Unis rencontre Danny, le chef de la bande des T-Birds. Leur amour est cependant interrompu par la fin des vacances car Sandy doit retourner en Australie.

Toutefois, le hasard fait que Sandy reste en Amérique et qu'elle intègre le lycée Rydell, le même que celui où étudie Danny. Elle y rencontre un groupe de filles, les « Pink Ladies », mené par Betty Rizzo. Sans savoir qu'ils sont tout proches, Danny et Sandy racontent, chacun de leur côté, à leurs amis leur amour de vacances. Danny et Sandy finissent par se rencontrer et décident de reprendre leur relation bien que tout les oppose au lycée...

En parallèle, se joue la rivalité entre le gang de Danny — les « T-Birds » — et le gang des « Scorpions ». La course de voitures dans laquelle ils s'affrontent sera déterminante.

jeudi 4 février 2010

Ma première etoile (Bilan hebdomadaire WW)


Pensez-vous: ça y est .. elle c'est décidé à déglinguer les pistes, avec un beau moniteur musclé à Courchevel, chevelure sauvage au vent glacial, combinaison Chanel moulante à petits pois , et nous à déniché sa première étoile, comme un petit enfant en classe de neige!

Que nenni! pas de neige cette année! trop des soldes, trop d'enfants et des parents-grands à trimballer, cette année, on regarde les photos des années antérieurs, les fesses dans le canapé, et de toute façon: j'ai pas de combi chanel moulante..que même il retiendrais pas encore mon gras superflu, ni j'ai toujours envie de dévaler les pistes, vu que la dernier fois...ça date de 1992 et que j'ai plutôt provoqué une mini-avalanche sur trois touristes ensevelis avec leur chiliennes et leur lunettes monoprix...à l'heure actuelle..un d'eux est toujours porté disparu...

Bref... je me perds ... attends ...je me retrouve..

..
..
..
.. Voilà




.. en fait..j'ai eu ma première étoile WeighWatchers! figurez -vous que chez eux! c'est un peu comme les alcooliques anonymes, sauf que là.. le gras...on le voit.... et à chaque 3 kilos perdus, tu as droit à une étoile collé dans ton parcours minceur! YES! bon..il me faut encore la grande ourse et sa petite soeur, avant d'arriver là ou je veux..mais AHHHH Trois kilos quoi! et je te dirais plus, chère lectrice...trois kilos et 600 grammes!! en trois semaines, et sans faim, sans trop me priver, sans trop de bruit stomacale assourdissant ! un bonheur! j'ai même l'impression que je commence à patauger dans certains pantalons, ou avant des que je m'asseyais , la fermeture éclair! descendait en vitesses! là!! tranquila Camilla! elle reste sur place! yea! jamais plus on me dirait:! (excuse-moi madame, mais votre braguette est ouverte!)

Hier, lors la réunion de la semaine, nous avons discuté des prendre les bonnes habitudes, et en gros, nous avons développée les huit habitudes gagnantes: Tirez profit des expériences-Préparez-vous-Soyez positif-Gérez vos émotions-Obtenez de l'aide-Pensez à vous-Adaptez votre environnement-Surveille-vous.

J'aime particulièrement(pensez à vous) et Adaptez votre environnement..parce que là...il faut absolument que j'installe un hammam-saune et table de massage dans mon salon pour que je sois au top! allez je vous laisse ...je vais ouvrir la porte au livreur! ;-)

mardi 2 février 2010

Les gros mots ont longue vie devant eux


-Dans le registre de relations fraternelles,comme dans celui de l'école, les gros mots ont la part belle.

-En bonne maman, responsable de l'éducation des trois enfants, je funambule entre la balance laxiste et sévérité, le juste milieu, est, mes amies, bien compliqué par fois de mettre en place.
Ca commence pour les petits gros mots; ceux qui suffissent à donner une explosion de joie convulsive, et qui les mets dans l'état de pile alcaline auto rechargeable: les pipi, caca, prout et autres sublimes crotte de nez, chez le petit bout de moins de deux ans, fait rire quelques parents, qui un peu plus tard, riront moins, quand, chez la boulangère entre deux baguettes de pain et un croissant pour le petit, il dira: merci Madame crotte de nez! . C'est à ce moment que le parent va tester le pouvoir magique du petit gros mot; celui de le transformer en palette coloré, puisque en deux ou trois syllabes on change de couleur de teint, passant du jaune honteux à l'orange de je sais pas ou me mettre et fini par le rouge de colère pour ceux qui recommencent.

Quel grand pouvoir ces petits gros mots!, même si la génitrice multicolore , commencé à pointer du doigt ou gronder sur place, le petit bout, comprendra ( et ça! ça vient très vite) qu'il suffira d'un signe d'une voix très douce, avec intonation totale tendresse, des pupilles rougâtres et des cils palpitants, ajoutez un petit pied qui se balance vers l'intérieur, suivie d'un majestueux: -Je te jure..;maman d'amouuuuur! je ne le dirais plus... zefini! pu jamais- et voilà que le petit chanceux à même un bisou ou un bonbon acidulé, pour avoir compris si vite, et être capable de se remettre en cause à un si jeune âge.

-Mais détrompe/vous/toi

-ça va recommencer- on a bon crier, gronder, expliquer, excuser,embrasser, que le mot interdit l'emportera toujours. et puis, que dire, quand nous, parents exemplaires interdisons de répéter, toutes les injuries qui sortent de notre bouche, à longueur de journée! merde! alors! Tu parles Charles!

-De toutes façons, avec la rentrée en maternelle, on va mettre un bon coup d'accélérateur à enrichir leur vocabulaire hilarant, il découvre aussi, d'autres versions des chansons de son enfance, qui vont vite nous faire découvrir de la sortie de l'école:
" Au clair de la lune, j'ai pêté dans l'eau, ça a fait des bulles, c'est trop rigolo""
""Vive le vent, vive le vent! quel chanson ringard! j'ai râle bol de faire l'andouille, devant cet bande de nouilles! ""

-Déjà moi en Espagne, petite, je chantais certaines de ces compositions, modifiés de génération en génération, qui me donnait le rire nerveux, contagieux.
De l'héritage, je vous dit, c'est dans nos gènes, cette histoire de petits gros mots.

-rentrée en primaire! Qu'est que ce amusant d'apprendre touts ces synonymes du mot: zizi! et d'envoyer au copain qu'a piqué son crayon bleu un salé:-"" Rends moi tout de zuite mon criyon! faze de pet de mammouth! "" et à son tour de se faire répondre, un , pas moins travaillé:- ""Ezpeze de zale menteur! ze le mien!""

Puis il y à le collège! ou il, ou elle, va vous illuminer entre deux disertes, d'une épellation contrôlé d'une fille de troisième année, qui a failli le faire un croche pied, dans les couloirs! - ""De toute façon, c'est n'ai qu'une ce-o-enne-enne- e "", suivi des échappés involontaires , lors un événement fâcheux à ses yeux: - Oh! merde! put@in! ce pas juste...pourquoi..elle va pas à Baltard? " et au regard de soucoupe volante des parents, dire un petit "ups! pardon! ça m'a échappé "


Je ne suis pas encore au Bac de ma grande, que j'imagine remplie de nouveauté linguistique. Et pour mon garçon de six ans et demie, nous sommes plein dedans et il es nominé à l'oscar des phrases rimés à transformer en connerie , ainsi un: -Mets ton pull col roulé , chéri! de moi, le matin, avant d'y se rendre à l'école, il est traficoté en un - Quoi? mon pull con rouillé?


Et je fais pas alusion à leur répertoire des gros mots dans une autre langue que le français!

Je croie, que je ne vais pas être surprise de voir les babillages de mon dernier, devenir vite, des petits gros mots rigolos, suivant la trace des plus grands!

Bordel! là


L'ilustration vient de la jolie boutique en ligne les fleurs et elle est de la talentueuse Marie Desbons (j'adore)

lundi 1 février 2010

Petit gilet sac à patatas!



J'aurais aimé lui donner le gourmand nom de: cœur de caramel au fond de pistache...quitte à passer pour une recette de dessert complètement inracontable mais très réussie.

Pour tant au départ..j'avais un plan d'attaque, une grille, des aiguilles en bois de bambou artificiel et tout, et tout, mais à partir du niveau des emmanchures il à fallu que je suive mon instinct et que je perde mon plan de là ou je l'avais planqué, surtout, et ce par de chemins détournées qui arrivés au col , j'ai tout foiré, ce qui donne le convenable petit prénom de gilet sac à patates , et même les petits cœurs coulants au caramel, ressemblent bien plus à des petites soucoupes volantes venus d'un Mars.


Ce qui ne l'empêche pas,d'être mal à l'alaise dans son costume de grenouille des étangs ...bien au contraire...